Mes débuts dans l’univers hospitalier

Avec le nouveau siècle et une fois passé le tant redouté Bug du 1er janvier 2000, je débute ma carrière hospitalière le 2 Janvier 2000 par une expérience hors du commun.
L’hôpital qui me recrute (celui où j’ai fait mes études) fait face à une situation très tendue, les urgences sont complètement saturées, il n’y a plus de lits disponibles, les hôpitaux périphériques sont dans la même situation… Il y a Urgence !
Je débute donc avec 4 autres collègues fraichement diplômés à 9h. Nous investissons un service désaffecté de l’hôpital, notre mission être prêt à accueillir les 10 premiers malades le soir même.
Nous sommes aidés dans cette tâche par le directeur des soins et une cadre infirmière.
Nous allons tout simplement réaménager le service, il va nous falloir trouver des lits, du matériel, nettoyer les locaux inoccupés depuis de nombreux mois, installer une salle de soin.
A 18 Heures, tout est prêt ou presque. Nous disposons pour l’instant d’une armoire à pharmacie mais pas un seul médicament à l’intérieur.
Je n’oublierai jamais le kit d’urgence que nous avait constitué les IADE du bloc op avec dedans un rouleau de papier toilette et un petit message … Bon courage parce que vous allez en ch…
Cette aventure a duré un mois, permettant de faire face à la situation. Au fur et à mesure des semaines, nous avions été rejoint par des infirmier(e)s ayant un peu plus d’expérience et volontaires.
Le service s’était peu à peu organisé, ça « tournait bien ». Nous avons fermé les portes du service avec le vague à l’âme parce que nous nous étions vraiment investi pour que ça marche.
C’était un véritable défi pour des jeunes diplômés, nous l’avons relevé.
Avec le recul et une fois passées les nuits d’angoisse, je pense que ça a été une véritable chance.